En Belgique, comme dans tout autre pays, le permis de conduire est un certificat qui autorise une personne à conduire un véhicule automobile. L’examen pour son obtention comprend une phase théorique portant sur le code de la route et une partie pratique. La détention de ce certificat est obligatoire pour toute personne désirant conduire une voiture. En cas d’accident, son absence peut entraîner l’annulation de votre assurance. Quels sont donc les différents types de permis ?

Permis de conduire A

Vous devez respecter certaines conditions avant de prétendre à un permis de conduire belge. Vous devez être inscrit au registre de la population et celui des étrangers. Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez vous inscrire pour l’obtention du permis A dédié à la conduite des motocyclettes. En particulier, cette attestation est recommandée pour la conduite des motocyclettes dont la puissance excède 35 KW. Cela concerne également les tricycles ayant un moteur à puissance excédant 15 KW.

Accessibles à toutes les personnes ayant moins de 24 ans, les cours englobent des examens pratiques et théoriques. En outre, l’examen peut se dérouler dans une filière libre ou une filière école de conduite. La filière libre, encore appelée Permis de conduire provisoire, permet à l’apprenant d’apprendre pendant 36 mois à conduire avec plusieurs personnes. Ces dernières doivent avoir 8 ans d’expérience avec le permis. La filière école de conduite quant à elle englobe 20 heures de pratique en dehors de la partie théorique.

Permis de conduire B

Le permis de conduire B concerne principalement les véhicules automobiles qui ont une masse n’atteignant pas 3 500 kg. Il s’agit également des véhicules pouvant transporter au maximum 08 passagers. Aussi, pour cette catégorie de permis, une remorque peut s’atteler au véhicule. Toutefois, la masse cumulée des deux engins ne doit pas excéder 4 250 kg. En outre, pour avoir accès à la partie théorique du cours, vous devez avoir au minimum 17 ans.

Après l’examen théorique et s’il est concluant, vous obtenez une attestation de réussite et une demande pour l’obtention du permis de conduire provisoire. La réussite de cette première partie étant valable pour 3 ans, vous disposez de ce délai pour passer l’examen pratique. Cependant, l’adhésion aux cours pratiques est conditionnée par la détention d’un permis de conduire provisoire. Cela est valable même si vous envisagez suivre les cours dans une école agréée.

Permis de conduire C

Pour conduire les véhicules automobiles ayant une masse excédant 3500 kg, vous devez obtenir le permis C. Le nombre d’usagers dans ce véhicule ne doit pas aussi dépasser 08 passagers. En ce qui concerne l’attelage, la somme des masses doit être comprise entre 3 500 kg et 7 500 kg. D’autre part, les examens s’adressent aux personnes ayant au minimum 21 ans.

Les utilitaires peuvent, par contre, l’obtenir à 18 ans. Vous devez également avoir le permis B avant de prétendre au permis C. Par ailleurs, cette catégorie de permis encore appelé « permis poids lourd »permet la conduite des véhicules de transport ayant un PTAC au-delà de 3,5 tonnes. L’examen pratique est généralement réalisé en ville, notamment sur une autoroute ou une route. Cela permet de contrôler si le candidat maîtrise la conduite et qu'il respecte les règles de sécurité et du code de la route.

Permis de conduire D

Avec un permis de conduire D, vous pouvez conduire les véhicules dont la masse ne dépasse pas 750 kg y compris la remorque. Les personnes ne détenant pas un Certificat d’Aptitude Professionnelle doivent avoir 24 ans avant de prétendre à ce cours de conduite. Dans le cas contraire, l’âge minimal requis est de 18 ans. De même, vous devez avoir le permis B avant de prétendre au permis D.

En outre, que vous soyez en apprentissage ou titulaire d’un permis de conduire appartenant aux catégories C1, vous devez passer un examen médical. La première étape consiste à faire un examen oculaire chez un ophtalmologue. Le second examen se fera auprès d’un médecin agréé dans un centre médical. Lorsque les résultats sont positifs, vous recevez une attestation médicale d’une validité de 5 ans.

Par ailleurs, durant l’examen pratique, le candidat doit faire plusieurs contrôles. Les précautions, les réglages et les contrôles aléatoires sont nécessaires pour valider le cours.